Final Fantasy VII : Renaissance Index du Forum
 
 
 
Final Fantasy VII : Renaissance Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Lunaïa/Silvara

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Final Fantasy VII : Renaissance Index du Forum -> Rôle Play -> Fiches de Personnages -> Fiches Acceptées
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lunaïa/Silvara
Double Je

Hors ligne

Inscrit le: 28 Juin 2008
Messages: 68
Groupe: Shinra
Rang: Turk
Spécialité: Mage Blanc, Mage Noir, Pilote
Matéria Verte: Glacier et Soin
Matéria Bleue: Tout*2

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 14:33 (2008)    Sujet du message: Lunaïa/Silvara Répondre en citant

~~ Description Identitaire ~~

- Nom : ?

- Prénom : Lunaïa / Silvara.

- Age : 23 ans.

- Sexe : Féminin.

- Lieu de naissance : Midgar, secteur 7.

- Groupe : Shinra.

- Rang : Turk.

- Spécialité : Pilote (avantage de Turk) et Mage Blanc (Lunaïa) / Mage Noir (Silvara).


~~ Description Physique ~~


- Taille : Environ 1,80 mètre.

- Poids : Un peu moins de 65 kg.

- Couleur des cheveux : Blond (Lunaïa) / Brun (Silvara).

- Couleur des yeux : Bleus (Lunaïa) / Noirs (Silvara).

- Couleur de peau : Lunaïa a une couleur de peau plutôt claire, pâle mais vivante. Silvara, elle, a une couleur de peau bien plus pâle sombre.

- Accessoires : Lunaïa est habillée de fins tissus blancs et transparents clairs. Elle a plusieurs bijoux disposés sur le visage. A l’inverse, Silvara est habillée de fins tissus noirs et transparents foncés. Enfin, ses bijoux faciaux sont également quelque peu modifiés par rapport à ceux de Lunaïa.

- Autre : Le visage de Lunaïa visage exprime, par ses traits, une grande gentillesse, tandis que ceux de Silvara la rendent bien plus déterminée et froide.


~~ Description Morale ~~

- Psychologie : Son caractère peut être très variable. En effet, elle a une double personnalité, et son humeur peut donc beaucoup changer en fonction de laquelle est éveillée. Lunaïa est plutôt agréable et bienveillante, et s’efforce autant que possible à faire le Bien autour d’elle. Silvara, elle, est bien plus méfiante et peut donc paraître plus froide, mais aussi et surtout sans pitié. Elle est bien plus déterminée que Lunaïa et n’hésitera pas à prendre une décision difficile.
En général, ses deux personnalités communiquent entre elles par télépathie.
Toutefois, il arrive qu’elles puissent se parler directement, ce par l’intermédiaire d’une surface renvoyant un reflet d’elle-même, comme un miroir ou de l’eau. Ainsi, dans le reflet apparaît celle qui n’est pas présente matériellement. Bien sûr, personne d’autre ne peut la voir ni l’entendre. En revanche, celle présente matériellement sera entendue des personnes proches si elle lui parle.

- Qualités : Agréable à vivre lorsque Lunaïa est présente, plus forte lorsque c’est Silvara.. Ses transformations peuvent lui être très utile, chaque personnalité ayant ses atouts.

- Défauts : Moins puissante et parfois naïve lorsque Lunaïa est présente, sans pitié lorsque c’est Silvara. Elle ne contrôle pas toujours ses changements de personnalité, qui peuvent donc surgir au mauvais moment parfois, ou au contraire ne pas surgir quand elle en aurait besoin.

- Autres : Voici les différents styles d’écriture concernant Lunaïa/Silvara :
Les couleurs correspondent à celle de la personnalité : le Blanc pour Lunaïa et l’Indigo pour Silvara.
Les " lorsque l’une d’elles parle (même si c’est entre elle par l’intermédiaire d’une surface renvoyant son reflet).
Les ** lorsqu’elles pensent. Elles peuvent communiquer entre elles ainsi.
Les °° lorsque l’une d’entre elles pense quelque chose que l’autre ne peut pas entendre.


~~ Description Combative ~~

- Arme(s) : Ses deux Silverballer, des pistolets.


- Limite : Double Je : Lorsqu’elle déclenche sa limite, ses deux personnalités (Lunaïa et Silvara) se matérialisent côte à côte pendant un certains laps de temps, chacune avec deux Silverballer dans les mains. Celle qui arrive en renfort peut souvent s’avérer très utile, surtout qu’elles se complètent en matière de techniques (l’une étant Mage Blanc et l’autre Mage Noir). Quand la séparation arrive à sa fin, il s’en suit auparavant une longue et puissante série de coup de feu qui se termine par un puissant rayon provenant des quatre Silverballer en même temps.

- Matéria de magie : Glacier, Soin.

- Matéria d’effet : Tout, Tout.

- Matéria de commande : Aucune.

- Matéria de soutien : Aucune.

- Matéria d’invocation : Aucune.

- Association de matéria :
* Tout et Glacier : Glacier sur deux ennemis.
* Tout et Soin : Soin sur deux alliés.

- Matéria Spéciale :
Matéria Double

Cette Matéria fut créée de façon assez particulière (voir l’histoire plus bas). Sa forme n’en fut donc pas commune par rapport aux autres Matérias, qui elles étaient rondes, et ses pouvoirs non plus.
Effectivement, cette Métaria permet l’existence de Silvara à travers sa sœur jumelle. Un autre de ses pouvoirs consiste à ne jamais quitter son propriétaire. Ainsi, quiconque volerait cette Matéria à Lunaïa la verrait rapidement disparaître de ses biens comme par magie pour retourner dans les mains de Lunaïa.
Après tout, cette Matéria est vivante (l’âme de Silvara s’y trouvant), il est normal que celle-ci puisse choisir son propriétaire.

- Evolution du nombre de Matérias encore possible : Oui.


~~ Description Historique ~~

~ La séparation de deux jumelles ~

A la naissance, Lunaïa ne vint pas seule au monde. En effet, elle avait une jumelle, Silvara. Mais cette dernière mourut peu de temps après l’accouchement, en même temps que leur mère. La première n’aurait pas obtenu suffisamment pour vivre, la deuxième aurait trop donné pour survivre.
Mais Silvara ne disparut pas totalement … En effet, la mère des jumelles possédait une Matéria Vie, seule richesse de la famille (ce qui était déjà bien pour des habitants du secteur 7). Lors de sa mort, sa Matéria émit une vive lumière avant de se briser en mille éclats. Puis, sans que quiconque ne puisse jamais l’expliquer, les éclats se refermèrent peu à peu autour de l’âme de Silvara, créant une nouvelle Matéria qui "emprisonna" Silvara (bien que l’on pourrait plutôt dire la sauva). Depuis, Silvara vit au travers de sa sœur par l’intermédiaire de cette Matéria, qui avait en revanche perdue ses anciens attributs. Mais la perte d’une simple Matéria Vie n’était rien comparée à la survie de sa sœur. Cette nouvelle Matéria fut le bien le plus précieux de Lunaïa, ce encore jusqu’à aujourd’hui.
Avec le temps, l’enfermement de Silvara dans cette Matéria lui fit perdre les couleurs vives de sa sœur. Ainsi, malgré qu’elles soient jumelles, Silvara eut peu à peu un teint beaucoup plus sombre que sa sœur.
Lunaïa quant à elle, ne connaissait pas encore les attributs de cette Matéria à l’époque, et elle était loin de se douter que sa sœur vivait toujours …


~ Le parcours de Lunaïa ~

Cela faisait maintenant plusieurs années que Lunaïa errait sans réel but dans les taudis du secteur 7. Alors qu’elle n’avait qu’une dizaine d’année et qu’elle jouait au parc du secteur 6, elle aperçu une jeune femme avec un ruban rose dans les cheveux. A ses côtés se trouvait un jeune homme brun aux yeux étrangement bleus clairs. Elle reconnut tout de suite ses habits : il s’agissait d’un membre du Soldat, certainement un 1ère classe. Ils avaient avec eux un chariot remplit de fleurs qu’ils essayaient de vendre aux passants. Les fleurs manquaient vraiment dans les taudis, et leur vue ravissait la jeune Lunaïa. Elle voulut se rapprocher pour les observer en contournant le petit toboggan … et tomba dans le dos d’un homme très classe. Celui-ci ne l’avait pas vu, semblant observer lui aussi l’étrange couple. Il était habillé en costume cravate noirs, et avait une sorte de petite queue de cheval. Lorsque le couple partit et que cet homme se retourna, elle vit également sur son front un étrange point. L’homme lui mit une main sur le front en souriant, en signe de bienveillance, et partit à son tour. Lunaïa ne savait rien de lui mais avait été époustouflée par sa prestance.
Ce n’est que quelques jours plus tard, alors qu’elle avait su entre temps que la jeune marchande de fleurs, que l’on nommait Aerith, logeait à l’église du secteur 5, qu’elle y revit ce fameux homme en costard cravate. Il parlait à l’homme qui était avec Aerith au parc la dernière fois, un dénommé Zack, et elle apprit que l’homme qu’elle admirait s’appelait Tseng. Il y apprit aussi qu’il faisait parti des "Turks". Elle ne savait pas ce que c’était, mais il s’agissait probablement d’un groupe de la Shinra ,le Soldat à qui il parlait en faisant également parti.
Tout à coup, alors que le Soldat partait, Tseng se tourna vers elle ! Il savait qu’elle était là depuis le début et l’avait laissé les "espionner". Cette fois-ci, il ne garda pas le silence, demandant à Lunaïa comment elle s’appelait. Une fois le nom donné, il dû partir et lui dit à bientôt. Lunaïa semblait ravie d’en avoir appris un peu plus sur le mystérieux jeune homme, et surtout elle espérait bien le revoir. Ce qui arriva plusieurs fois. Lunaïa ne sut jamais pourquoi, mais Tseng semblait s’intéressait à elle.
Quelques années plus tard, alors que le groupe Avalanche menait la vie dure à la Shinra, les Turks reçurent l’ordre de détruire le secteur 7. Tseng n’avait pas oublié Lunaïa, et il avait fait en sorte qu’elle ne soit plus dans le quartier lors du drame. C’est ainsi que, malgré la destruction du secteur où elle habitait, Lunaïa fut sauvée.
En revanche, son père y mourut …
Lunaïa trouva refuge dans le secteur 5 le temps que le 7 soit reconstruit quelques années plus tard. Mais surtout, elle se retrouvait maintenant seule ! Ou du moins, c’est ce qu’elle pensait …
Durant plusieurs années, elle resta à Midgar, Tseng continuant d’aller la voir de temps en temps.
Elle vécut ainsi jusqu’à ces 20 ans, où elle décida de partir suite à l’attaque de Sephiroth par le Météore qui faillit s’écraser sur Midgar. En effet, rester à Midgar lui semblait dangereux pour le moment, et elle voulait de plus devenir plus forte pour rejoindre les Turks, dont elles avait obtenu bien plus d’information après toutes ces années, ce par l’intermédiaire de Tseng.
Puis d’autres catastrophes firent leur apparition avec le fléau des Géostigmates ou encore les actions de Deepground. Ce furent tous ces longs et durs événement qui lui forgèrent une certaine résistance durant son voyage. Ce dernier ne dépassa cependant pas le Continent Est. Ainsi, elle commença par visiter la ville la plus proche de Midgar : Kalm. Comme l’indiquait son nom, cette ville était plutôt calme et il n’y eut pas vraiment d’action, à part les quelques reconstructions des dommages causés par le Météore. Cependant, c’est ici qu’elle fit l’acquisition d’une Matéria Soin, qu’elle put s’acheter après avoir économisé en aidant aux réparations. Elle y entendit aussi la rumeur comme quoi des Matérias pouvaient se trouver dans la grotte non loin de la Ferme Chocobo. Intéressée par le fait d’acquérir gratuitement des Matérias, elle n’hésita pas une seconde et s’y rendit. Elle dû cependant louer un Chocobo à la Ferme pour traverser le marais infesté de Midgar Zolom, ces serpents géants que seule la vitesse d’un Chocobo pouvait distancer (et elle ne se sentait sûrement pas de taille à en affronter un). Une fois la grotte atteinte, elle y entra à la recherche de Matéria. Elle ne rencontra que peu de monstres, qu’elle pu tuer à distance avec une arme à feu, un vieux pistolet trouvé dans les taudis, qui ne tarderait pas à rendre l’âme d’ailleurs. Seul un réussit à la blesser. Elle se surprit alors à avoir un réflexe immédiat : elle lança le sort de Soin que lui conférait sa Matéria. Ravie que celle-ci se montre utile, elle continua ses recherches. Etrangement, bien que de multiples chemins se présentaient à elle, elle prenait toujours sans hésiter tel ou tel chemin. Elle finit enfin par tomber sur une petite boule verte, non loin d’une source d’eau. Satisfaite d’être enfin récompensée par ses efforts, elle s’en saisit … et constata qu’il s’agissait d’une Matéria Glace. Ce qui la déçu, elle qui comptait se spécialiser dans la Magie de Défense. Les seules attaques qu’elle effectuait, elle le faisait à l’arme à feu, pourquoi s’embêter avec une Matéria d’Attaque au détriment de la Défense alors ? Pourtant au fond d’elle, bien qu’elle ne sache pourquoi, une part d’elle était ravie …
Quelques semaines plus tard, elle arriva à Junon. Cette ville était comme Midgar en matière de technologies : très avancées. Elle trouva donc que c’était la ville parfaite pour acquérir une nouvelle arme à feu. Là encore, l’argent lui fit défaut et elle dut participer à une chasse aux monstres dangereux de la région pour en gagner. Ce fut pendant un combat contre l’un de ceux-ci que son arme choisit le moment de la lâcher. Inutile, elle la jeta à terre, voyant avec horreur le monstre foncer vers elle. Alors qu’elle fermait les yeux, son bras se leva de lui-même pour pointer le monstre, avant qu’un bloc de glace ne vienne pourfendre le monstre ! Quand elle rouvrit les yeux, elle ne put que constater les effets de sa Matéria Glace, qu’elle pourrait pourtant cette fois-ci juré de ne pas avoir voulu utiliser. A vrai dire, elle l’avait même complètement oublié, et se rappela même qu’elle comptait la vendre arrivée à Junon quand elle était encore dans la grotte. Etrange qu’elle ait oublié de la vendre elle qui avait besoin d’argent … mais pour le coup elle avait bien fait puisque c’était cette Matéria qui l’avait sauvée.
Sa mission remplie, Lunaïa vint récupérer son argent (bien plus qu’elle ne le pensait puisqu’elle avait soi-disant tué une créature très recherchée dernièrement et avait du coup reçu une prime) et pu s’acheter deux très belles armes avec : ses deux Silverballer. Elle pouvait même s’acheter une Matéria avec ce qui lui restait. Ayant toujours en tête de rejoindre les Turks un jour ou l’autre, elle choisit une Matéria Tout. Ainsi elle pourrait être utile au groupe en lançant des soins à plusieurs personnes en même temps. Le vendeur lui fit même un cadeau pour tous ses achats : deux Matérias pour le prix d’une. Bien qu’elle ne sache pas que faire d’une seconde Matéria Tout, Lunaïa ne déclina pas l’offre et accepta bien évidemment.
Déjà beaucoup mieux équipée, elle décida de retourner à Midgar un mois plus tard. Presque un an avait déjà passé depuis qu’elle en était partie … Elle crut qu’elle était maintenant prête à rejoindre les Turks … et elle se trompait. Elle avait certes un bien meilleur équipement qu’avant, mais elle loin d’avoir l’expérience nécessaire !
Pourtant, c’est en toute naïveté que Lunaïa retourna à Midgar. Elle était même tellement pressée de retourner à sa ville natale qu’elle rebroussa tout simplement chemin sans réfléchir n’y écouter sa conscience. Elle omit donc un détail : elle ne pourrait pas travers le Marais où se trouvait les Midgar Zolom avec un Chocobo, puisqu’elle serait du mauvais côté par rapport à la Ferme.
Ce n’est qu’une fois arrivée sur place qu’elle constata son erreur … Examinant attentivement le Marais, elle jugea être suffisamment équipée pour tenter la traversée à pieds.

** Avec un peu de chance, j’arriverais au bout sans en croiser aucun. Le Marais me semble bien vide aujourd’hui ^^
Au pire, avec mes nouvelles armes et ma Matéria Soin, je devrais pouvoir en affronter un sans problème … **


Le manque d’expérience la faisait penser : elle se croyait invincible juste par les quelques accessoires qu’elle avait et pensait pouvoir affronter tous les dangers. Grave erreur qu’elle allait bien vite sentir passée …
Alors qu’elle courait du plus vite qu’elle le pouvait, un terrifiant bruit … non deux, se firent entendre !
Un Midgar Zolom lui barrait la route … et un deuxième se trouvait aux côtés du premier !
Dégainant ses deux Silverballer, elle commença à tirer sur chacun des deux monstres. Bien qu’elle visa juste, elle ne fit pas suffisamment de dégâts pour en venir à bout rapidement. En revanche, le premier coup de queue d’un des deux serpents la projeta quelques mètres en arrière, lui coupant le souffle sur le coup. Se sentant déjà vidé de son énergie, elle lança déjà un premier sort de Soin … et les prochains suivirent bien vite … Elle passait en fait plus de temps à se soigner qu’autre chose. A ce rythme là, elle ne tarderait plus à être à bout de force … alors ce serait la fin, les deux monstres n’en feraient qu’une bouchée.
Elle se maudit alors de sa naïveté et se jura de réfléchir bien plus par la suite si elle s’en sortait.
Tout à coup, à peine avait-elle finit sur cette promesse qu’à nouveau, son bras ne lui répondait plus. A nouveau, elle lança un sort de Glace … non, deux sorts de Glace, chacun des serpents s’en prenant un ! Comment était-ce possible ? En plus de ne pas avoir voulu le lancer, voilà que quelqu’un avait fait l’association de Glace avec la seconde Matéria Tout. Et cette fois-ci, elle était certaine que ce n’était pas elle, bien que pourtant tout semblait la désigner comme l’auteur !
Puis ce fut le trou noir, Lunaïa sombra et perdit conscience.
Lorsqu’elle se réveilla, elle se trouvait à la Ferme Chocobo, sur un lit. Comment était-elle arrivée là ? Elle n’en avait aucune idée.
L’homme à qui elle avait loué un Chocobo la première fois qu’elle était venu lui dit qu’il l’avait retrouvée appuyée, inconsciente, sur la barrière de l’enclos à Chocobo. Lunaïa le remercia de l’avoir aidé et s’apprêtait à partir, quand l’homme rajouta un dernier détail qui ne manqua pas d’inquiéter Lunaïa : était-ce elle qui avait tué les deux Midgar Zolom qui avaient été retrouvés morts, criblés de balles et gelés à certains endroits ? Ils auraient même chacun d’un côté différent un trou béant dans le corps entouré de peau brûlée …
Lui répondant que non, elle partit ensuite, plus troublée que jamais.
Elle avait bien combattu deux Midgar Zolom, et ce avec des balles ainsi qu’un sort de Glace pour ce qu’elle s’en souvient … mais c’était le trou noir après, et cela l’étonnait franchement qu’elle ait pu arriver à un tel exploit seule, et surtout de ne pas s’en souvenir. Et puis le trou certainement fait par du feu ce ne pouvait être elle … Non ce n’était pas elle, elle avait du perdre connaissance avant, et quelqu’un était venu l’aider … Peut-être était-ce Tseng ? L’aurait-il suivi ?
Ne pouvant avoir les réponses en restant ainsi à ne rien faire, elle se remit en route pour Midgar.
Une fois arrivée, elle décida d’aller voir les Turks. Elle se sentait prête à les rejoindre, et était sûre que ceux-ci accepteraient. Elle se dirigea vers la Tour Shinra, en passant devant la fontaine du secteur 8. Mais alors qu’elle passait devant la fontaine, elle crut devenir folle : une sombre femme avait pris la place de son reflet, et celle-ci lui parla même !

" Ca suffit Lunaïa. Je t’ai tiré de fâcheuses situations bien trop souvent. Et maintenant, alors que tu es loin d’être prête, tu penses pouvoir rejoindre les Turks … Il va falloir que tu t’entraînes un peu plus avant cela ! "


~ Le sommeil de Silvara ~

Silvara dormait dans la Matéria Double depuis la création de celle-ci, attendant le moment propice pour faire sa réapparition. Toutefois, elle intervint de temps en temps dans la vie de Lunaïa pour la protéger ou encore la guider. Ainsi, elle resta à l’écart, observant tout de même tout ce qui se passait autour d’elles, pendant 20 ans. Puis elle commença alors à intervenir un peu plus dans la vie de sa sœur … dans leur vie !
Cela commença par cette envie de rejoindre les Turks. Depuis que Silvara en savait plus sur ce groupe, elle était prête à tout pour le rejoindre. Pour cela, il fallait que Lunaïa soit compétente pour faire partie de cette élite de la Shinra. Il incombait donc à Silvara de la mener sur cette voie et de faire en sorte qu’elle soit plus puissante.
Pour l’envie de rejoindre les Turks, ce ne fut pas trop difficile. Lunaïa appréciait beaucoup Tseng, le Leader des Turks. Sa tâche fut alors des plus simples et très vite, Lunaïa ressentit (presque à son insu) l’envie de rejoindre elle aussi ce groupe.
Il restait maintenant le plus dur : l’entraînement qui la rendrait suffisamment puissante !
Elle commença par faire en sorte que Lunaïa trouve une arme à feu, une arme qu’elle savait parfaite pour elle. Elle avait déjà repéré où se trouvait un vieux pistolet abandonné. Elle eut juste à faire en sorte que Lunaïa tombe dans cette rue pour que l’arme soit à portée de sa vue. Sa sœur la ramassa, et l’adopta très vite comme son arme de prédilection. Parfait, la tâche consistant à l’armement de base était commencée …
Il fallait maintenant qu’elle soit équipée de Matérias.
Lunaïa eut l’idée de quitter Midgar elle-même. Au moins, cela faisait toujours une tâche en moins à accomplir pour Silvara. Lunaïa arriva alors dans la ville de Kalm. Silvara la laissa libre de faire son choix quant à sa première Matéria. Après tout, il était normal que sa sœur ait tout de même le choix sur sa spécialité. Elle choisit donc une Matéria Soin. En revanche, Silvara remarqua alors qu’elle n’aurait pas de quoi s’acheter une autre Matéria … Un soir, alors que Lunaïa dormait paisiblement, une voix raisonna dans sa tête sans qu’elle ne s’en rende compte.

** Une grotte à l’ouest de la Ferme Chocobo … Matérias gratuites … **

La rumeur était née ! Le lendemain, Lunaïa partit en direction de la Ferme Chocobo, persuadée d’avoir entendue cette rumeur dans les rues de la ville la veille.
Une fois dans la grotte, Silvara guida Lunaïa sur le chemin à suivre, encore une fois sans que sa sœur ne s’en rende compte. Celle-ci crut à sa bonne étoile … A un moment, un monstre réussit à blesser Lunaïa.

** Matéria Soin, maintenant ! **

Lunaïa lança "instinctivement" un sort de Soin. Dans la précipitation, elle ne remarqua pas la voix qu’elle avait entendu dans sa tête, croyant cette fois-ci à un réflexe …
Enfin, après quelques recherches, Lunaïa finit par tomber sur une Matéria Glace. Si celle-ci ne semblait pas ravie, ce ne fut pas le cas de Silvara.

°° Parfait, tout à fait ce qu’il me fallait. °°

Comme si Lunaïa pouvait partager la joie de sa sœur, elle fut alors elle aussi ravie, sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi.
Quelques semaines plus tard, Lunaïa arriva à Junon. Elle alla dans un magasin pour acheter de meilleurs équipements avec les quelques gils trouvés dans la grotte, mais elle n’avait pas assez d’argent. Silvara fit en sorte que sa sœur oublie la Matéria Glace, qu’elle aurait sinon revendue puisqu’elle ne comptait pas s’en servir, contrairement à Silvara. Lunaïa dû alors accepter une mission locale consistant à supprimer des monstres alentours. Durant le premier combat, son arme s’enraya. Elle avait déjà tenu bien plus longtemps que ne le pensait Silvara. Alors que depuis le début, Silvara n’était intervenue qu’indirectement, elle dû cette fois-ci agir directement pour sauver sa sœur, et elle-même à travers celle-ci. Profitant de la faiblesse de sa sœur qui fermait les yeux, elle prit le contrôler de celle-ci un court instant. Silvara leva alors son bras pour pointer de son doigt le monstre qui chargeait, puis lança le sort Glace. Elle arrêta aussitôt son contrôle sur Lunaïa, qui rouvrit les yeux et put constater avec bonheur l’heureux événement. Cette fois-ci encore, elle mit cela sur le compte d’un simple réflexe …
Sa sœur partit acheter de nouvelles armes avec l’argent gagné. Au grand plaisir de Silvara, elle choisit deux magnifiques Silverballer. Ceux-ci étaient parfaits aux yeux de Silvara, alors que celle-ci n’avait même pas influencé Lunaïa sur ce coup. Lunaïa choisit également, d’elle-même encore, une Matéria Tout, qu’elle associa aussitôt à sa Matéria Soin. Par chance, le vendeur leur fit un cadeau et sa sœur pu partir avec une deuxième Matéria Tout. Silvara profita de la nuit suivante pour l’associer à sa Matéria Glace.
Un mois plus tard, Lunaïa décida de retourner à Midgar. Pour Silvara, il était clair qu’il était encore trop tôt. De plus, sa sœur allait commettre l’erreur de repasser par la grotte.

** Réfléchi un peu, comment traverseras-tu le Marais sans Chocobo ? **

Malheureusement, sa sœur ne l’écouta pas, ses pensées étaient ailleurs.
Ce qui devait alors arriver arriva : sa sœur fut désemparée lorsqu’elle arriva à la sortie de la grotte et bien vite attaquée par deux Midgar Zolom. Suite à plusieurs assauts difficiles pour Lunaïa, celle-ci jura alors intérieurement de se montrer bien moins naïve par la suite si elle s’en sortait. Silvara sourit alors intérieurement.

°° C’est noté … °°

Reprenant à nouveau les rennes, Silvara lança deux sorts de glace en même temps grâce à la Matéria Tout qu’elle avait associée un mois plus tôt. Cette fois-ci, Lunaïa eut des doutes. Elle était persuadée que ce n’était pas elle qui avait lancé ce sort et encore moins elle qui avait fait l’association Tout – Glace. Mais Lunaïa ne put cogiter sur la question plus longtemps : elle commençait à perdre conscience.
Silvara savait que si Lunaïa perdait connaissance, s’était la fin assurée pour elles deux. Elle déclencha alors leur Limite Double Je. Lunaïa sembla se dédoubler, renvoyant une image trouble d’elle-même. Peu à peu, Silvara sortait du corps de Lunaïa, pour que bientôt les deux sœurs se retrouvent côte à côte, les deux présentes matériellement, chacune avec un Silverballer dans chaque mains pour un total de 4 guns. En revanche, Lunaïa se trouvait un peu dans un état léthargique, et il n’y avait pas à douter qu’elle ne se souviendrait plus de rien plus tard.
Mais pour le moment, la Limite faisait effet : les deux sœurs criblaient de balles les deux Midgar Zolom. Silvara enchaînait les sorts de Glace tandis que Lunaïa les soignait régulièrement. Puis l’assaut final intervint : les deux sœurs sautèrent et restèrent ainsi suspendues dans les airs, chacune ayant ses deux Silverballer pointés vers les deux serpents. Puis une longue et puissante série de coup de feu commença, puis se termina sur un large et très puissant rayon sortant des quatre Silverballer placés côte à côté, qui brûla la peau des serpents lors de l’impact. Lorsque le rayon s’arrêta, un trou béant se trouvait dans chacun des deux serpents, mort.
Lunaïa tomba dans les pommes à ce moment là. La Limite n’était pas encore totalement finie, et Silvara en profita pour tirer sa sœur jusqu’à la Ferme Chocobo, où elle l’adossa à une barrière de l’enclos. Puis la Limita arriva à terme, et Silvara réintégra le corps de sa jumelle.
Le lendemain, Lunaïa repartit vers Midgar. Une fois arrivée sur place, elle prit la direction de la Tour Midgar.
Cette fois-ci, s’en était trop pour Silvara ! Voilà que sa sœur prenait encore le risque de tout gâcher. N’avait-elle pourtant pas promis de réfléchir davantage depuis l’attaque des 2 serpents géants ? L’affrontement contre ceux-ci ne lui avait-il pas donné une leçon suffisante ? Elle aurait dû savoir qu’à l’heure actuelle, elle n’était pas à la hauteur pour être des Turks.
Alors que Lunaïa passait prêt de la fontaine du secteur 8, Silvara intervint. Elle laissa apparaître son propre reflet dans l’eau de la fontaine à la place de celui de sa sœur, espérant ainsi attirer l’attention de celle-ci. Ce fut le cas. Il faut dire que le teint très clair de Lunaia contrastait avec celui si foncé de Silvara. Aussi, l’attention de Lunaïa fut facilement attirée quand elle remarqua une sombre silhouette dans le reflet de l’eau. Quelle ne fut pas sa surprise aussi quand elle remarqua avec horreur qu’il s’agissait, normalement, de son reflet. Cette réaction amusa même légèrement Silvara. Celle-ci prit alors la parole.

" Ca suffit Lunaïa. Je t’ai tiré de fâcheuses situations bien trop souvent. Et maintenant, alors que tu es loin d’être prête, tu penses pouvoir rejoindre les Turks … Il va falloir que tu t’entraînes un peu plus avant cela ! "


~ La confrontation ~

" Ca suffit Lunaïa. Je t’ai tiré de fâcheuses situations bien trop souvent. Et maintenant, alors que tu es loin d’être prête, tu penses pouvoir rejoindre les Turks … Il va falloir que tu t’entraînes un peu plus avant cela ! "

" Qui … qui êtes-vous ? "

Quelques passants se retournèrent vers elle, la regardant étrangement. Ils semblaient la prendre pour une folle …
Lunaïa s’adressa pourtant tout de même à eux.

" Vous la voyez vous aussi n’est-ce pas ? Cette femme là, dans l’eau. "

Cette fois-ci, en voyant cette dégénérée s’avancer de la sorte vers eux avec de tels propos, les passants quittèrent rapidement les lieux.

" Inutile, ils ne peuvent ni me voir ni m’entendre. Je suis … comme ton ange gardien nous dirons. Ecoute-moi, continue de progresser pour le moment, nous verrons après pour le reste. Précipiter les choses est la meilleure façon d’arriver à un échec. Et tel que tu es partie, je sens que ça va en être un magnifique … "

" Qu’en savez-vous ? Vous ne savez rien de moi, je ne vous connais pas. Vous … vous n’êtes que le fruit de mon imagination … "

" Tu crois ça ? Détrompe toi, je sais tout de toi, et même bien plus que tu n’en sais toi-même. Je t’observe depuis ta naissance, je veille sur toi toutes les nuits et vois ce que tu ne peux voir pendant ton sommeil. Quant à tes quelques derniers combats … n’as-tu pas eu de gros doutes quant à tes capacités ? N’as-tu pas cru plusieurs fois que ce n’était pas toi qui avait agit mais quelqu’un d’autre ? "

" Assez, ne me parles plus … Tu n’es pas réelle, je t’ordonne de me laisser tranquille. "

Lunaïa quitta la place de la fontaine précipitamment pour aller se réfugier chez elle. Mais alors que, une fois dans sa demeure, elle passa devant un miroir, Silvara lui parla à nouveau, son reflet toujours présent à la place de celui de Lunaïa dans la glace.

" Quant aux Midgar Zolom … Tseng n’y est pour rien, tu le sais très bien maintenant. C’était toi … et moi. A nous deux, nous n’en avons fait qu’une bouchée. "

Voyant qu’elle avait réussi à créer le doute voulu chez Lunaïa, qui était maintenant plus apte à la croire, Silvara conclut.

" Rappelle toi ta promesse : tu as juré d’y réfléchir à deux fois avant de prendre une décision. Je te demande de reconsidérer tes capacités et de prendre la bonne décision quant à essayer de rejoindre les Turks maintenant.
Je te connais Lunaïa, et d’après ce que j’ai vu, tu seras prête à rejoindre les Turks avec au moins deux ans d’entraînement, pas avant. La patience est mère de sûreté, mais aussi de réussite Lunaïa … "


Lunaïa baissa les yeux, puis s’en fut dans sa chambre.
Le lendemain lorsqu’elle se réveilla, ce fut en sursaut. Elle fonça à nouveau devant le miroir … et put y voir avec soulagement son propre reflet.

" Ce … ce n’était qu’un rêve ^^’ "

Lunaïa était persuadée que c’était le cas, ne pouvant l’expliquer autrement. Pourtant, elle suivit tout de même les conseils de Silvara et patienta deux longues années de plus, en continuant de s’entraîner davantage.
Silvara n’intervint plus une seule fois durant des deux ans, Lunaïa allant jusqu’à l’oublier.
Puis, à ces 23 ans, Lunaïa se sentit fin prête. Elle avait accumulé beaucoup d’expérience depuis la dernière fois, et elle sentit que c’était maintenant le bon moment. Silvara ne sembla pas s’y opposer puisqu’elle ne donna toujours pas signe de vie, à se demander si elle avait vraiment existé, ou en tout cas si elle existait encore.
Quelques jours plus tard, elle appartenait enfin aux Turks. La connaissance de Tseng (qu’elle avait revu bien souvent depuis son retour à Midgar) l’y avait certes aider, mais elle reconnut que sans l’expérience acquise ces deux dernières années, elle n’y serait jamais arrivée.

°° Nous y sommes enfin arrivées Lunaïa … °°

Double Je

Lunaïa________________________________________________________________Silvara
This was never the way I planned, Not my intention. I've got so brave blood on hand, Lost my discretion.
No I don't even know your name, It doesn't matter. You're my experimental game, Just human nature.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 14:33 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Final Fantasy VII : Renaissance Index du Forum -> Rôle Play -> Fiches de Personnages -> Fiches Acceptées Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com